Plan de trésorerie : Modèles, templates et outils

By Théo

La gestion efficace de la trésorerie est très importante. Elle assure la stabilité et la croissance d’une entreprise. Un plan de trésorerie, qui en est un élément fondamental, sert à prévoir et à gérer les flux de trésorerie d’une entreprise. Dans notre article vous trouverez comment réaliser efficacement un plan de trésorerie, des modèles de plan de trésorerie
ainsi que des outils pour une gestion de trésorerie optimisée.

Définition d’un plan de trésorerie

Un plan de trésorerie est un outil financier utilisé par les entreprises pour gérer et prévoir leurs flux de trésorerie sur une période donnée, généralement sur un an. Il permet de planifier et de suivre les entrées et les sorties d’argent afin d’assurer une gestion efficace de la liquidité de l’entreprise.

Modèles et templates de plan de trésorerie

Modèle de plan de trésorerie

Voici un exemple de plan de trésorerie réalisé par Karlia. Ce modèle est simple et fonctionnel.

Nous y retrouvons :

  • les entrées de trésorerie
  • les sorties de trésorerie

Dans ce modèle plan de trésorerie, les montants sont indiqués en TTC.

Modèle plan trésorerie

Template Google Sheet de plan de trésorerie

Pour vous faciliter la tâche, nous vous donnons accès à notre modèle de plan de trésorerie !

Voici le processus :

  • Cliquez sur “Obtenir mon plan de trésorerie gratuit”
  • Allez dans l’onglet “Fichier”
  • Puis “créer une copie”

Et le tour est joué !

Attention tout de même : un modèle fait maison est suffisant pour un début. Un plan de trésorerie sur tableur permet d’organiser sa trésorerie, mais est sujet à de potentielles erreurs de manipulation ! Et plus vous aurez d’informations à remplir, plus le risque d’erreur augmente. Des outils spécifiques peuvent alors être envisagés. Ceux-ci garantissent souvent plus de sécurité et de fonctionnalités.

L’objectif d’un plan de trésorerie

L’objectif principal d’un plan de trésorerie est de gérer et de prévoir les flux de trésorerie d’une entreprise. Voici quelques points clés :

Prévision des flux de trésorerie :

Le plan de trésorerie implique une estimation précise des recettes et des dépenses sur une période donnée. Cette prévision aide les entreprises à comprendre quand et combien d’argent, elles auront à disposition, permettant ainsi une meilleure gestion des liquidités.
Elle permet également de détecter à l’avance les périodes de déficit ou de surplus de trésorerie.

Identification des besoins de financement :

En anticipant les périodes de besoins en liquidités, l’entreprise peut se préparer à trouver des solutions de financement adéquates, comme des prêts ou des lignes de crédit.
Cela évite les situations d’urgence financière, réduisant le besoin de solutions de financement coûteuses ou rapides.

Optimisation de la gestion des ressources :

Lorsque le plan de trésorerie révèle un surplus de liquidités, l’entreprise a l’opportunité d’utiliser cet excédent de manière stratégique, soit en investissant, soit en le plaçant pour générer des rendements.
Cela aide l’entreprise à maximiser la rentabilité de ses ressources financières.

Réduction des risques financiers :

Une gestion de la trésorerie permet d’anticiper et d’éviter les problèmes de liquidité, réduisant ainsi les risques de découverts bancaires, de pénalités ou de frais supplémentaires dus à un manque de fonds. Cela contribue à la stabilité financière de l’entreprise.

Planification stratégique :

Un plan de trésorerie bien élaboré offre une vision claire de la situation financière à court terme de l’entreprise. Cette vision aide les dirigeants à prendre des décisions stratégiques informées, en alignant les objectifs financiers avec les objectifs globaux de l’entreprise.

Contrôle et suivi :

Le plan de trésorerie n’est pas un document statique. Il nécessite un suivi régulier pour comparer les performances réelles aux prévisions. Ce suivi permet d’ajuster les stratégies en temps réel, assurant ainsi une gestion financière réactive et efficace.

Les parties d’un plan de trésorerie

Voici les principales parties d’un plan de trésorerie :

  • Soldes de début de période

Cette section indique le solde de trésorerie disponible au début de la période de prévision. Elle sert de point de départ pour toutes les prévisions du plan de trésorerie.

Elle permet de comprendre avec quelle réserve de liquidités l’entreprise commence la période. Ce montant va influencer les décisions relatives aux dépenses, aux investissements et à la gestion des flux de trésorerie pour la période à venir. En d’autres termes, c’est le montant initial sur lequel l’entreprise s’appuie pour ses opérations financières pendant la période de prévision.

  • Prévisions des encaissements (les entrées)

Les prévisions des encaissements, c’est l’estimation des montants d’argent que l’entreprise prévoit de recevoir sur une période donnée.

Cela comprend les paiements des clients, les retours sur investissements, et d’autres sources de revenus.

Ces prévisions aident à planifier les dépenses, à gérer les liquidités, et à prendre des décisions stratégiques en matière de financement et d’investissement.

Voici une liste des encaissements les plus courants. Mais attention, chaque entreprise doit adapter son plan de trésorerie à sa propre situation :

  • La facturation client : C’est important de ventiler vos encaissements clients. Ça vous permet de les analyser par différents critères, tels que le moyen de paiement, le type de client, le type de facturation, la fréquence ou encore le taux de TVA.
  • Les aides et subventions : On y retrouve les remboursements URSSAF, la prime d’emploi, les autres subventions.
  • Le remboursement du crédit de TVA : C’est un processus par lequel une entreprise peut récupérer la TVA qu’elle a payée en excès. Cela se produit lorsque la TVA déductible (TVA payée sur les achats) dépasse la TVA collectée (TVA perçue sur les ventes). Si une entreprise se retrouve avec un crédit de TVA, elle peut demander son remboursement à l’administration fiscale. Ce mécanisme est important pour la trésorerie des entreprises, leur permettant de récupérer des fonds qui peuvent être réinvestis dans leurs activités.
  • Prêts et autres financements : On y retrouve les prêts bancaires, l’apport personnel, la levée de fonds, l’autorisation de découvert bancaire, l’apport en compte courant d’associé

En faisant des prévisions précises grâce au plan de trésorerie, l’entreprise peut s’assurer qu’elle dispose de suffisamment de liquidités pour couvrir ses obligations financières, évitant ainsi les problèmes de trésorerie et permettant une gestion financière plus efficace.

  • Prévisions des décaissements (les sorties)

Les prévisions des décaissements estiment les sorties de fonds futures d’une entreprise sur une période donnée. Ces prévisions permettent d’analyser et de planifier les paiements pour les dépenses telles que :

  • Rémunérations : Salaires variés, intérimaires, indemnités de gérance, stagiaires, apprentis.
  • Charges sociales : Contributions à l’URSSAF/RSI, mutuelle, remboursement des frais de transport, tickets restaurant.
  • Abonnements : services internet, logiciels, téléphone.
  • Locaux : Frais de loyer, électricité, eau.
  • Marketing : Publicité dans divers médias, campagnes sur les moteurs de recherche et réseaux sociaux, participation à des salons, création de flyers.
  • Prestataires : Services comptables, juridiques, sous-traitance, audit, conseil en gestion.
  • Assurances : Couverture pour les locaux, véhicules, téléphones, activités professionnelles.
  • Banques : Remboursements de prêts, frais bancaires, commissions sur découvert.
  • Impôts : Contributions foncières des entreprises, taxe d’apprentissage, impôt sur les sociétés.
  • Divers : Remboursements clients, cadeaux d’affaires, fournitures de bureau, entretien des véhicules et locaux, frais de déplacement

Attention, comme pour les encaissements, chaque plan de trésorerie est unique selon chaque entreprise. Ce ne sont que des exemples. Vous devez l’adapter à votre situation.

Solde de trésorerie de fin de période

Il s’agit du montant de liquidités disponibles à la fin d’une période comptable spécifique. Il est calculé en ajoutant les encaissements et en soustrayant les décaissements du solde de début de période.

Ce solde est un indicateur de la santé financière de l’entreprise. Il montre la capacité de l’entreprise à couvrir ses dépenses immédiates et à faire face aux obligations à court terme. Un solde positif indique que l’entreprise dispose de suffisamment de fonds pour ses opérations, tandis qu’un solde négatif peut signaler des problèmes de liquidité.

solde plan trésorerie

Comment établir un plan de trésorerie

Pour établir un plan de trésorerie efficace, il faut être méthodique. Pour vous aider, nous vous donnons nos conseils à travers différentes étapes.

Identifier toutes les données financières

Tout d’abord, vous devez bien avoir en tête toutes vos données financières, c’est-à-dire les revenus et les dépenses.

Identifier les sources de revenus

  • Ventes de Produits ou Services : Estimez les revenus générés par la vente de vos produits ou services. Incluez les ventes prévues et les contrats déjà signés.
  • Revenus Récurrents : Si votre entreprise a un modèle basé sur des abonnements ou des revenus récurrents, incluez ces montants.
  • Autres Revenus : Prenez en compte les revenus supplémentaires comme les subventions, les intérêts sur placements, ou toute autre source de revenu non régulière.

Identifier les postes de dépenses

  • Coûts fixes : Ce sont les dépenses qui ne changent pas quel que soit le volume de vente, comme le loyer, les salaires, les assurances, et les abonnements.
  • Coûts variables : Ces coûts varient en fonction de votre niveau d’activité. Par exemple, les coûts de matières premières, de production, et de livraison.
  • Dépenses exceptionnelles : Incluez les dépenses imprévues ou exceptionnelles, telles que les réparations d’équipement, les mises à niveau technologiques, ou les dépenses de marketing pour des campagnes spéciales.

Identifier les flux

Pour que le plan de trésorerie soit encore plus efficace, vous devez bien identifier les différents flux de trésorerie à prendre en compte. Voici les différents flux qui existent. À vous de voir ensuite ceux qui vous concernent.

Le flux de trésorerie disponible (ou Free Cash Flow)

C’est un indicateur financier clé qui mesure la quantité d’argent qu’une entreprise génère après avoir couvert ses dépenses d’exploitation et ses investissements en capital. C’est la trésorerie qui reste disponible pour être réinvestie dans l’entreprise, distribuée aux actionnaires ou utilisée pour rembourser la dette. Le FCF est un indicateur important de la santé financière d’une entreprise. Il montre sa capacité à générer des liquidités après avoir financé ses opérations et maintenu ses actifs capitaux. Il est souvent utilisé pour évaluer la valeur d’une entreprise et sa capacité à générer des bénéfices.

L’excédent de trésorerie d’exploitation

L’excédent de trésorerie d’exploitation est un indicateur financier qui mesure la capacité d’une entreprise à générer des liquidités à partir de ses activités opérationnelles. Il est calculé en soustrayant les dépenses d’exploitation (hors amortissements et provisions) des revenus d’exploitation. Cet excédent représente la trésorerie générée par l’entreprise qui peut être utilisée pour financer des investissements, rembourser des dettes, ou être redistribuée aux actionnaires. Une valeur positive indique une bonne santé financière et une capacité à autofinancer ses activités et sa croissance.

Excédent plant trésorerie

Identifier les variations cycliques et périodiques

Comprendre les cycles permet de prévoir les périodes de forte ou de faible liquidité. En effet, ils influencent les entrées et sorties d’argent, et donc la planification budgétaire. Vous pouvez donc planifier le moment parfait pour investir ou retirer des fonds.

Pour réussir à identifier ces variations, voici nos conseils :

Analyse Historique

  • Examinez les états financiers des années précédentes pour identifier les tendances et les cycles.

Pour cela, passez en revue tous les documents tels que les bilans, les comptes de résultats et l’état des flux de trésorerie des dernières années.

Vous allez pouvoir identifier des modèles ou des cycles dans les revenus, les dépenses, les bénéfices et les flux de trésorerie.

Ici, c’est important de réussir à distinguer si cette hausse de l’activité est due à un événement précis ou s’il s’agit d’un événement cyclique régulier. S’il existe vraiment un cycle, vous devez comprendre pourquoi et en profiter pour établir une stratégie autour de ce cycle.

  • Utilisez des graphiques pour visualiser les hauts et les bas récurrents

Pour être efficace en entreprise, chaque document doit être compréhensible par n’importe quel membre d’une équipe.
Les graphiques transforment les données chiffrées en visuels faciles à interpréter. Ici, ils permettent une compréhension rapide et claire des tendances et des cycles.
Ils sont particulièrement utiles pour détecter des motifs qui ne seraient pas évidents dans les tableaux de chiffres.

Ils permettent donc une meilleure analyse de la situation et des meilleures décisions stratégiques. Ne les négligez pas !

Analyse des Facteurs Externes

  • Identifiez les événements saisonniers (comme les fêtes) ou économiques (comme les périodes de récession) qui affectent votre entreprise.

Par exemple, une boulangerie verra une augmentation de ses ventes pendant la période de Noël ou encore pour l’Épiphanie.

Cependant, d’autres évènements comme l’augmentation des prix de tels ingrédients peut entraîner une diminution des ventes suite à un manque de production.

Dernier scénario. En tant qu’entreprise, vous pouvez prévoir des évènements particuliers qui doivent impacter (positivement) votre trésorerie. Cela peut être une braderie si vous gérez un magasin de sport par exemple.

Si vous ne constatez aucun cycle pendant cette période, alors votre problème pourrait venir d’un autre souci : votre stratégie marketing. Dans ce cas, n’hésitez pas à vous rapprocher d’une agence marketing spécialisée pour vous aider.

  • Intégrez des prévisions économiques pour anticiper les tendances du marché.

En tenant compte de ces prévisions, vous pouvez mieux préparer votre entreprise à d’éventuelles périodes de ralentissement ou de croissance économique, ajuster vos stratégies de marketing et de vente, et optimiser votre gestion des ressources et donc, votre plan de trésorerie.

Cette démarche aide à minimiser les risques et à maximiser les opportunités, en s’alignant plus étroitement avec les évolutions du marché.

Pour vous aider, vous pouvez utiliser le modèle PESTEL.

Le modèle PESTEL est un outil utilisé en stratégie d’entreprise pour analyser les facteurs macro-environnementaux qui peuvent influencer une organisation :

  • Politique : politiques gouvernementales, stabilité politique.
  • Économique : croissance économique, taux d’intérêt, taux de change.
  • Socioculturel : démographie, tendances culturelles, changements dans le comportement des consommateurs.
  • Technologique : innovations, changements dans les technologies, R&D sectorielles.
  • Écologique : problématiques environnementales, lois sur l’environnement.
  • Légal : lois, réglementations, normes légales.

Ce modèle vous apporte plusieurs avantages.

Il offre une vue complète des influences externes, permettant une analyse approfondie de l’environnement dans lequel l’entreprise opère.

Le modèle aide à détecter les opportunités de croissance et les menaces potentielles, favorisant une prise de décision stratégique éclairée.

Il fournit des insights essentiels pour la planification à long terme et la définition des stratégies d’entreprise.

Il permet aux entreprises de s’adapter proactivement aux changements environnementaux et législatifs.

Il aide à anticiper les changements plutôt que de réagir après leur survenue.

Évaluation Régulière

  • Révisez régulièrement votre plan de trésorerie pour ajuster les prévisions en fonction des nouvelles données.

Vous devez rester aligné avec la situation actuelle de votre entrepris et les conditions du marché. En révisant votre plan de trésorerie, vous allez pouvoir ajuster les prévisions en fonction :

  1. de données financières
  2. des changements dans l’environnement économique
  3. tout autre facteur pertinent pour vous

En mettant à jour régulièrement votre plan, vous pouvez identifier rapidement les écarts par rapport aux prévisions initiales et apporter les corrections nécessaires. Cela permet une gestion plus dynamique et réactive de la trésorerie, contribuant à une meilleure prise de décision financière et à une réduction des risques de liquidité.

  • Restez flexible et prêt à ajuster vos stratégies en fonction des changements cycliques.

Vous devez surveiller en permanence l’environnement externe de votre entreprise pour identifier rapidement les tendances émergentes et les cycles économiques. En étant réactif face aux changements du marché, vous pouvez adapter vos stratégies de manière proactive, que ce soit en matière de marketing, de gestion des ressources, etc . Cette flexibilité permet de minimiser les risques et de saisir les opportunités au bon moment, en gardant une longueur d’avance sur la concurrence.

Utiliser des outils de gestion de trésorerie

Quand la charge de travail augmente, vouloir faire beaucoup de tâches à la main n’est pas une bonne stratégie. Le pourcentage d’erreur humaine devient plus important à mesure que la concentration diminue. C’est pourquoi, l’utilisation d’outils dédiés est intéressante :

  • Précision des Prévisions : Un outil de gestion de trésorerie permet de faire des prévisions précises sur vos flux de trésorerie futurs. Il analyse les tendances historiques et peut utiliser ces données pour prédire vos besoins futurs en trésorerie, aidant ainsi à planifier les entrées et sorties de fonds.
  • Efficacité Opérationnelle : Ces outils automatisent de nombreuses tâches répétitives liées à la gestion de trésorerie, telles que le rapprochement des comptes, le suivi des paiements et des recouvrements. Cela libère du temps pour se concentrer sur des tâches stratégiques.
  • Gestion des Risques : Un bon outil de gestion de trésorerie vous aide à identifier et à gérer les risques financiers, comme les fluctuations des taux de change ou les retards de paiement. Cela permet de prendre des décisions éclairées pour minimiser ces risques.
  • Visibilité en Temps Réel : Ces outils fournissent une vue d’ensemble en temps réel de votre trésorerie, vous permettant de prendre des décisions rapides et informées sur la base des dernières informations financières.
  • Planification Stratégique : En ayant une meilleure compréhension de votre trésorerie, vous pouvez planifier stratégiquement pour des investissements futurs, des expansions ou des réductions de coûts, en fonction de la santé financière de votre entreprise.

Karlia est un outil tout-en-un Français qui offre des fonctionnalités dédiées à la gestion de trésorerie telles que :

  1. Connexion bancaire sécurisée et rapprochement simplifié
  2. Gestion des multidevises
  3. Suivi en temps réel de la trésorerie
  4. Balance de TVA et rapports de gestion
  5. Statistiques avancées
  6. Interface personnalisable

C’est un outil complet qui vous aidera dans la gestion efficace de votre plan de trésorerie.