Qu’est-ce que la Comptabilité de trésorerie et Comment l’optimiser

By Théo

La comptabilité de trésorerie est très importante pour la gestion financière précise d’une entreprise. Elle enregistre les transactions au moment des paiements et des encaissements, offrant une vue clair de la situation financière. Pour l’optimiser, l’adoption d’outils spécialisés est recommandée. Mais, d’autres solutions existent pour optimiser votre comptabilité de trésorerie !

Les bases de la comptabilité de trésorerie

La comptabilité de trésorerie est une méthode simplifiée de tenue des comptes qui se focalise sur les flux de trésorerie, c’est-à-dire les encaissements et les décaissements effectifs.

Définition de la comptabilité de trésorerie

La comptabilité de trésorerie enregistre les transactions uniquement au moment où l’argent change de mains.

Les ventes sont comptabilisées lors de l’encaissement auprès des clients et les achats lors du paiement aux fournisseurs. Le document principal utilisé dans cette comptabilité est le relevé bancaire, et elle se concentre sur l’utilisation des journaux de trésorerie sans impliquer les journaux d’achats ni de ventes​​.

Principes de la comptabilité de trésorerie

Les principaux principes comprennent l’enregistrement des transactions basé sur les mouvements réels d’argent. Cela signifie que toutes les recettes et dépenses sont enregistrées en fonction des montants effectivement reçus ou payés. À la fin de l’exercice comptable, il est nécessaire d’enregistrer toutes les créances et dettes existantes à cette date, ce qui permet de présenter une situation financière fidèle à la réalité de l’entreprise​​.

principe comptabilité tresorerie

Comment tenir une comptabilité de trésorerie ?

Pour tenir une comptabilité de trésorerie, il est essentiel de suivre quelques étapes clés :

  • Enregistrer les transactions : Toutes les transactions doivent être enregistrées dans le journal de trésorerie au moment de l’encaissement ou du décaissement, en précisant la nature de l’opération (achat, vente, prélèvement, etc.).
  • Clôture de l’exercice : À la fin de l’exercice comptable, il est nécessaire d’enregistrer toutes les créances et dettes en cours à la date de clôture. Cela implique de prendre en compte toutes les factures non payées, qu’elles soient des recettes ou des dépenses.
  • Gestion des documents : Il est recommandé de classer chronologiquement tous les documents derrière le relevé bancaire concerné pour faciliter le traitement comptable et réduire les coûts de tenue de compte par l’expert-comptable.

La comptabilité de trésorerie est, en soit, relativement simple à gérer et offre des avantages en termes de simplification des procédures administratives. Elle présente cependant certains inconvénients, notamment une moins bonne visibilité sur les créances et dettes avant la clôture de l’exercice. De plus, elle peut ne pas convenir à toutes les entreprises, notamment celles qui ont une activité impliquant de nombreuses transactions non réglées à court terme​​.

Comment bien traiter la comptabilité de trésorerie ?

Utilisation d’outils et de logiciels de gestion de trésorerie

Les outils et logiciels de gestion de trésorerie sont essentiels pour optimiser la gestion financière d’une entreprise. Ils se divisent en deux grandes catégories :

  • les solutions généralistes, qui couvrent la comptabilité générale ou analytique,
  • les solutions spécialisées, focalisées sur des fonctions précises comme la gestion des flux de trésorerie, des immobilisations ou encore de la paie et des ressources humaines.

Les logiciels de gestion de trésorerie, en particulier, sont conçus pour faciliter le suivi des flux de trésorerie, des prévisions, la gestion des soldes et des règlements. Ils offrent ainsi une visibilité en temps réel sur la santé financière de l’entreprise​​.

Ces outils automatisent des tâches répétitives, permettant une meilleure visibilité sur les liquidités tout en contrôlant les comptes bancaires et en maintenant la conformité légale. Ils jouent un rôle dans la prévention des déficits de trésorerie et dans la prise de décisions stratégiques éclairées, basées sur des indicateurs clés comme la disponibilité de trésorerie, les délais et créances clients, ainsi que les dettes fournisseurs​​.

C’est le cas de notre outil de gestion de trésorerie Karlia ! Découvrez – le pour faciliter votre gestion financière.

Les avantages d’une bonne comptabilité de trésorerie

Une gestion efficace de la trésorerie est vitale pour assurer la rentabilité et la viabilité d’une entreprise. Elle permet de maintenir un solde positif entre les encaissements et les décaissements, tout en prenant en compte l’importance des délais de paiement. Une bonne gestion de trésorerie aide à anticiper et à amortir les fluctuations d’activité, à saisir les opportunités d’investissement et à maintenir des relations saines avec les partenaires financiers. Elle peut également faciliter l’accès à des prêts bancaires et améliorer la crédibilité de l’entreprise auprès des organismes financiers ou publics​​.

La création d’un prévisionnel de trésorerie et d’un tableau de suivi sont des pratiques courantes pour anticiper le solde de trésorerie sur plusieurs mois. Ces outils aident à comparer les montants prévisionnels avec les réalisés. Cela permet ainsi d’ajuster les objectifs en conséquence. La mise à jour régulière de ces documents est nécessaire pour maintenir une vue fiable des informations financières et pour prendre des décisions stratégiques informées​​.

Enregistrement des transactions en temps réel

Assurez-vous d’enregistrer toutes les transactions financières dès qu’elles surviennent. Cela garantit que vos données comptables sont à jour et reflètent fidèlement la situation financière de votre entreprise.

Séparation des tâches

La séparation des tâches est un principe de contrôle interne dans la gestion des entreprises, visant à prévenir les fraudes et les erreurs en répartissant les responsabilités critiques parmi plusieurs employés ou départements.

Cette approche assure qu’aucun individu seul n’ait le contrôle complet sur toutes les phases d’une tâche ou d’une transaction financière. Elle permet de réduire les risques d’actes malveillants ou d’erreurs non détectées​​​​​​.

Pour être efficace, la séparation des tâches doit suivre une méthodologie rigoureuse. Il est essentiel de déterminer stratégiquement la compatibilité des tâches et d’éviter que certaines combinaisons de responsabilités ne présentent des risques élevés de fraude ou d’erreur.

Par exemple, la personne qui prépare un paiement ne devrait pas être la même que celle qui l’autorise.

Prévision de trésorerie

Établissez des prévisions de trésorerie à court terme pour anticiper les flux de trésorerie futurs et prendre des décisions éclairées en matière de dépenses et d’investissements.

Prévision trésorerie

La comptabilité de trésorerie pour associations

La comptabilité de trésorerie associative : quelles sont les spécificités ?

La gestion de la trésorerie dans une association implique la surveillance et la gestion des flux financiers entrants et sortants pour assurer la santé financière et la pérennité de l’association. Voici une vue d’ensemble des différents types de flux dans la trésorerie associative, basée sur les pratiques courantes et les principes de gestion financière :

Flux Entrants

  • Cotisations des membres : Revenus provenant des adhésions ou des cotisations annuelles.
  • Subventions : Aides financières publiques ou privées pour soutenir les activités de l’association.
  • Dons : Contributions volontaires de particuliers, d’entreprises ou d’organismes.
  • Revenus d’activités : Produits des ventes de biens ou de services, y compris les manifestations organisées par l’association (événements, ateliers, etc.).
  • Financements participatifs : Collecte de fonds auprès d’une communauté d’internet via des plateformes de crowdfunding.
  • Intérêts sur placements : Revenus générés par l’investissement des fonds disponibles.

Flux Sortants

  • Achats et frais de fonctionnement : Dépenses courantes pour le matériel, les fournitures, la location d’espaces, les services, etc.
  • Salaires et charges sociales : Pour les associations employant du personnel.
  • Frais de communication et de promotion : Dépenses liées à la publicité, au site web, aux publications, etc.
  • Remboursement de dettes : Remboursement des prêts ou avances reçus.
  • Subventions accordées : Soutien financier à d’autres projets ou organisations.
  • Investissements : Achat d’équipements, rénovation de locaux, développement de projets à long terme.

Adapter la comptabilité aux personnes en charge

En association, les responsables de la trésorerie peuvent être moins formés qu’en entreprise. La comptabilité de trésorerie est cependant indispensable ! Il est nécessaire d’adapter l’approche aux personnes engagées dans la fonction au sein de votre association.

Simplifier les actions de trésorerie

La simplification des actions de trésorerie commence par la mise en place de procédures claires et d’outils intuitifs. Cela implique de :

  • Automatiser les opérations récurrentes comme les paiements récurrents ou les encaissements, pour réduire les erreurs manuelles et libérer du temps pour des tâches à plus haute valeur ajoutée.
  • Centraliser les informations financières pour avoir une vue d’ensemble et en temps réel de la situation financière, facilitant ainsi la prise de décision rapide et informée.
  • Réduire la complexité des transactions et des rapports financiers en adoptant un langage clair et accessible, même pour les non-experts.

Former les personnes chargées de la trésorerie

La formation est très importante pour garantir que les personnes en charge de la trésorerie comprennent bien les processus et les outils à leur disposition. Il est recommandé de :

  • Organiser des sessions de formation régulières sur les meilleures pratiques de gestion de trésorerie, l’utilisation des outils comptables et les mises à jour réglementaires.
  • Proposer des ressources d’apprentissage continu, telles que des tutoriels en ligne, des webinaires, ou des abonnements à des publications spécialisées, pour encourager l’auto-formation et le maintien des compétences à jour.
formation comptabilité tresorerie

Utiliser un outil de gestion de trésorerie adéquat

L’utilisation d’un outil de gestion de trésorerie adapté, comme Karlia, peut transformer la gestion financière en rendant les processus plus efficaces et moins sujets aux erreurs. Voici pourquoi et comment :

  • Intégration des données financières : Karlia peut centraliser les informations provenant de différentes sources, offrant une vision complète de la trésorerie en temps réel.
  • Automatisation : De la saisie des données à la préparation des états financiers, l’automatisation des tâches réduit les erreurs et économise du temps.
  • Accès sécurisé : Les responsables de la trésorerie peuvent accéder aux données financières sensibles de manière sécurisée, à tout moment et n’importe où, facilitant ainsi la prise de décision rapide.

Impliquer plusieurs personnes dans le processus

La répartition des responsabilités en matière de gestion de trésorerie entre plusieurs personnes améliore la sécurité et réduit les risques de fraude. Voici comment :

  • Séparation des tâches : Assurez-vous que les tâches critiques, comme la signature des chèques et la réconciliation des comptes, soient réparties entre différentes personnes pour prévenir les abus et les erreurs.
  • Contrôles croisés : Mettre en place des vérifications régulières par une autre personne que celle qui effectue la tâche peut aider à identifier et à corriger rapidement les erreurs ou les irrégularités.
  • Formation croisée : Assurer une formation croisée entre les membres de l’équipe pour qu’ils puissent se remplacer en cas d’absence, garantissant ainsi la continuité des opérations.

Qui peut tenir une comptabilité de trésorerie ?

Trésorier de l’association

Dans le cadre des associations, la loi du 1er juillet 1901 n’impose pas explicitement l’obligation de tenir une comptabilité. Cependant, pour des raisons de bonne gestion et démocratique, il est généralement attendu que les associations tiennent une comptabilité, dont la responsabilité incombe souvent au trésorier. Ce dernier joue un rôle important non seulement dans la gestion financière de l’association (encaissement des cotisations, suivi des dépenses, gestion du compte bancaire, etc.) mais aussi dans la présentation des comptes à l’assemblée générale pour approbation. Il est essentiel que le trésorier possède de bonnes connaissances en comptabilité et finance, une compréhension approfondie de l’association, et une collaboration étroite avec le président et les autres responsables​​​​.

Trésorier comptabilité

Entreprises qui relèvent de BIC (Bénéfices Industriels et Commerciaux)

Les entreprises relevant des BIC peuvent opter pour une comptabilité de trésorerie si elles ne dépassent pas certains seuils de chiffre d’affaires. Cette forme de comptabilité se concentre sur l’enregistrement des encaissements et des décaissements réels, offrant une gestion financière simplifiée idéale pour les petites entreprises et les micro-entrepreneurs.

Entreprises qui relèvent de BNC (Bénéfices Non Commerciaux)

Les professionnels libéraux et certaines autres activités relevant des BNC peuvent également tenir une comptabilité de trésorerie. C’est particulièrement adaptée lorsque leurs opérations financières sont principalement constituées de recettes et de dépenses directes, sans nécessité de suivre un stock ou des créances clients de manière détaillée.

Qui doit tenir la comptabilité ?

Il n’existe pas de règle unique applicable à toutes les entreprises. En pratique, cela peut être géré par un comptable ou un expert-comptable externe, particulièrement pour les entreprises qui souhaitent assurer une conformité fiscale et comptable rigoureuse. Cependant, dans les petites entreprises ou les micro-entreprises, il est fréquent que cette tâche soit effectuée en interne, par un membre de l’entreprise ayant les compétences nécessaires pour gérer la trésorerie et les obligations comptables de base. Les avancées technologiques et l’accessibilité des logiciels de comptabilité ont également facilité la gestion de la comptabilité de trésorerie pour les non-experts, permettant ainsi une plus grande flexibilité dans le choix de la personne ou de l’entité qui gère ces tâches.

Il est important de noter que, quelle que soit la méthode de comptabilité choisie, l’entreprise doit s’assurer que ses pratiques comptables et fiscales sont conformes aux réglementations en vigueur pour éviter les éventuels désaccords avec l’administration fiscale.

Finalement, maintenir une comptabilité de trésorerie irréprochable est essentiel pour la santé financière d’une entreprise. Elle nécessite parfois la validation d’experts-comptables agréés. L’utilisation d’outils de gestion de trésorerie modernes optimise les processus comptables, augmente l’efficacité opérationnelle, et contribue à une meilleure prise de décision stratégique. Ces pratiques permettent non seulement d’éviter les erreurs mais aussi de réaliser des économies significatives en termes de temps et de ressources financières, soulignant l’importance d’une gestion perspicace de la trésorerie.

Accompagnez vous de Karlia, notre outil de gestion financière pour vous aider avec comptabilité de votre trésorerie !